La meilleure des vies de J. K. Rowling

Titre : La meilleure des vies

Auteur : J.K. Rowling

Genre : Littérature étrangère

Editions : Grasset

Date de sortie : 15/11/2017

Présentation

L’auteur a été invitée à prononcer le fameux discours de remise des diplômes aux étudiants de Harvard en 2008. J.K.Rowling a transformé ce rite de passage d’ordinaire convenu en une leçon de vie, conduisant son auditoire de l’époque, et tous les lecteurs futurs de ce livre, à méditer sur ce qu’est une vie réussie.
Ce texte inspiré aidera chaque lecteur, à chaque âge et à chaque étape de la vie. Il puise directement aux sources de l’expérience de l’auteur elle-même dans ses jeunes années pour tirer avec acuité, ironie et émotion des leçons générales que tout individu   à la croisée des chemins, confronté à des choix vitaux,   appliquera à sa propre existence.
L’auteur révèle ici les bienfaits insoupçonnés de l’échec et l’importance de l’imagination.  L’échec, elle l’a connu durant la période la plus noire de sa vie  : sept ans après avoir obtenu elle-même son diplôme, elle s’est retrouvée divorcée, jeune mère célibataire, sans métier et sans argent, «  aussi pauvre qu’il est possible de l’être dans l’Angleterre contemporaine sans être sdf  ». Ce tunnel dont elle ne voyait pas la fin a forgé sa détermination à rebâtir son existence avec «  une grande idée et une vieille machine à écrire  »…
Qui vit trop prudemment pour s’ épargner l’échec ne connaitra que “l’échec par défaut”.
Quant à l’imagination, ce n’est pas seulement la faculté de création, mais le pouvoir d’empathie avec autrui- notamment les “damnés de la Terre”.
Seules l’humilité et l’imagination de la souffrance de l’autre donnent accès à l’empathie, sans laquelle il n’est pas de vie bonne  :
l’ « agoraphobie mentale  » est une forme de complicité avec le Mal.
«  Vous êtes responsables du monde qui vous entoure, vous êtes une super-élite  : c’est votre privilège, c’est aussi votre fardeau…  » conclut l’auteur à l’adresse de ces jeunes privilégiés auxquels elle explique “votre CV n’est pas votre vie!”
Autant dire que ce bref vade-mecum est un grand livre de sagesse.

Auteur

J.K. Rowling est l’auteur de la série Harry Potter (plus de 450 millions d’exemplaires vendus dans le monde et des traductions dans 79 langues).
Son premier roman pour adultes, Une place à prendre, a été publié en 2012 et a fait l’objet d’une adaptation par la BBC en 2015.
Ses enquêtes de Cormoran Strike, publiées sous le pseudonyme de Robert Galbraith, ont paru en 2013 (L’appel du coucou), 2014 (Le ver à soie) et 2015 (La carrière du mal) et  sont en cours d’adaptation par la BBC.
En 2016 ont paru son script théâtral, Harry Potter et l’enfant maudit et le scénario de son premier film, Les animaux fantastiques.

Mon avis

Un excellent moment de lecture ! Un discours poignant qui m’a noué la gorge.

Quand on pense discours d’une cérémonie de remise de diplômes, d’une université aussi prestigieuse que celle d’Havard qui plus est, on aurait tendance à imaginer un discours plutôt classique, très solennel. Ici, il n’en est rien. J. K. Rowling la célèbre auteure qu’on ne présente plus, part de son expérience personnelle afin de toucher les étudiants. Elle aborde des thèmes difficiles tels que l’échec et la pauvreté, notions qui ne sont peut-être pas très familières à ce public. Plus que des notions, des faits en ce qui concerne l’auteure. Car avant d’être l’une des écrivaines les plus célèbres au monde et d’avoir vendu des millions d’exemplaires de son célèbre petit sorcier, l’auteure vivait dans une grande misère et se voyait comme :

illustration 2

Elle remercie presque le destin d’avoir connu cette période gris foncé sans laquelle elle n’aurait jamais trouvé la force d’écrire illustration

et d’aller au bout de ses rêves qu’elle n’a jamais abandonnés malgré les recommandations de ses parents (issus d’un milieu défavorisé) à poursuivre un cursus professionnel et de ne jamais connaître la pauvreté . Elle aborde également le poste qu’elle a occupé auprès d’Amnesty et la grande misère qu’elle a côtoyée.

Elle souligne :

imagination

et de l’échec qui nous aide à mieux rebondir et à puiser la force au plus profond de nous.

Et puis elle cite Sénèque :  » Il en va de la vie comme d’une histoire : peu importe ce qu’elle dure ; ce qui compte, c’est qu’elle soit bonne ».

Après la pluie le beau temps, ainsi pourrait se résumer la vie de cette auteure qui a connu un véritable conte de fées.

De jolis mots dans un livre vite lu. Trop vite lu peut-être…Petit bémol…

 

 

Publicités

Auteur : labibliothequedecelineblog

Passionnée, je partage mes lectures avec vous !

2 réflexions sur « La meilleure des vies de J. K. Rowling »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s