La pluie, avant qu’elle tombe de Jonathan Coe

Titre : La pluie, avant qu’elle tombe

Auteur : Jonathan Coe

Genre : Littérature étrangère

Edition : Gallimard

Date de sortie : 2009

Présentation

Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S’appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle laisse libre cours à ses souvenirs et raconte, des années quarante à aujourd’hui, l’histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l’enfance perdue et quelques lieux magiques. Et de son récit douloureux et intense naît une question, lancinante : y a -t- il une logique qui préside à ces existences? Tout Jonathan Coe est là : la virtuosité de la construction, le don d’inscrire l’intime dans l’Histoire, l’obsession des coïncidences qui font osciller nos vies entre hasard et destin. Et s’il délaisse cette fois le masque de la comédie, il nous offre du même coup son roman le plus grave et le plus poignant.

Auteur 

Résultat d’image pour jonathan coe

Né en 1961, à Birmingham, en Angleterre, Jonathan Coe a fait ses études à Trinity College à Cambridge. Il a écrit des articles pour le Guardian, la London Review of Books, le Times Literary Supplement…
Il a reçu le prix Femina Étranger en 1995 pour son quatrième roman, Testament à l’anglaise et le prix Médicis Étranger en 1998 pour La Maison du sommeil.

Mon avis 

 » Une chose n’a pas besoin d’exister pour rendre les gens heureux « .

Mon second roman de Jonathan Coe. Après Numéro 11, me voici plongée dans La pluie, avant qu’elle tombe. Un auteur que j’ai découvert grâce à François Busnel et ses carnets de route.

Je commencerai par un avertissement. Les livres de Jonathan Coe ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Amatrices et amateurs de suspense, admiratrices et admirateurs de rythme soutenu voire effréné, je vous conseille de passer votre chemin. Alors, certes, de mon point de vue, je trouverais fort dommage de ne pas s’arrêter sur la plume de cet auteur. Néanmoins, je dois avouer que la particularité de son écriture peut ne pas ravir tous les types de lecteurs.

Jonathan Coe prend son temps. Et moi, j’aime ça. Il pose les jalons de l’histoire avant de se lancer dans la narration. La première moitié de La pluie, avant qu’elle tombe peut paraître longue. Du moins, ce fut mon ressenti. Toutefois, j’ai trouvé l’écriture si belle que j’ai pris plaisir à contempler les mots. A apprécier leur musicalité. Rosamond, la narratrice, m’a aidée en ce sens. Je l’ai trouvée tellement attachante et émouvante. Elle m’a touchée en plein cœur.

Mais où veut -elle en venir ?

Puis, à la moitié du bouquin, les révélations vont bon train. Rosamond se lance enfin. Ses descriptions des photos, qu’elle s’efforce de décrire avec exactitude à Imogen, son arrière petite cousine aveugle, attisent de plus en plus ma curiosité. Même si l’émotion est toujours présente, la septuagénaire tente d’avancer dans son récit. Coûte que coûte.

Beatrix. Thea. Imogen. Trois générations et ce gène qui se transmet de mère en fille. Des femmes, deux sur trois du moins, qui renferment tant de noirceur. Des femmes pour qui la maternité n’a vraiment rien d’inné.

Une construction remarquable. Une fine analyse. Une profonde sensibilité. Une histoire poignante dans laquelle les femmes prennent toute la place. La douceur de Rosamond. La violence et la folie de Beatrix et de Théa.

C’est délicat. C’est subtil. C’est beau.

Une lecture qui me marquera. Longtemps.

Pour se procurer ce petit bijou :

 

 

Publicités

Auteur : labibliothequedecelineblog

Passionnée, je partage mes lectures avec vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s