Une ardente patience – Antonio Skarmeta

Titre : Une ardente patience

Auteur : Antonio Skarmeta

Genre : Littérature latino- américaine

Editeur : Seuil

Date de sortie : 2001

Présentation

 » Au Chili, tout le monde est poète. Tu seras plus original en restant facteur.  »

Réfractaire au métier de pêcheur, Mario Jimenez trouve son bonheur grâce à une petite annonce du bureau de poste de l’île Noire. Facteur il sera, avec pour seul et unique client le célèbre poète Pablo Neruda. Leur relation, d’abord banale et quotidienne, se transforme, par la magie du verbe et de la métaphore, en une amitié profonde. Mais malgré leur isolement, l’Histoire les rattrape…

Auteur

Romancier et cinéaste, Antonio Skármeta est né en 1940. Il dut quitter le Chili en 1973 à la suite du putsch du général Pinochet. Il fut ambassadeur du Chili en Allemagne. Une ardente patience a été adaptée au cinéma sous le titre Le Facteur par Michael Radford.

Mon avis

Les romans latino-américains ont leurs particularités. Une spécificité que je serais incapable de décrire avec précision. Un mélange de réalisme magique et de conte pour adultes. Un genre à part. Unique. Inimitable. Une littérature qu’on aime ou qu’on n’aime pas. Je connais peu de lecteurs aux avis mitigés sur la question.

Une ardente patience est empli de poésie. Partout où l’on regarde. Tout d’abord, il y a  Pablo Neruda, ce grand homme de lettres du Chili, le plus célèbre des poètes qui depuis sa tranquille propriété de l’Ile Noire attend patiemment de recevoir le prix Nobel. Une grande sérénité se dégage de ce lieu et une belle simplicité émane de l’homme. En un clin d’œil, j’ai été propulsé sur cette petite île paisible du Chili. Je salue le talent de l’auteur à ce propos. Il a su recréer une ambiance au delà d’une pâle imitation.

Le jeune Mario, facteur particulier de Don Pablo, seul et unique habitant de l’île, est littéralement envoûté par le poète. Il souhaite plus que tout rompre avec la tradition familiale. Devenir pêcheur ne l’intéresse pas. Le jeune homme ne vit que pour la poésie et pour la jeune Beatriz. Entre les deux hommes, va naître une belle amitié à une époque où le Chili connaîtra des événements politiques majeurs tels que la venue au pouvoir de Salvador Allende.

Une histoire touchante, toute en délicatesse. Les mots semblent flotter sur le papier comme les nuages dans le ciel. Les personnages principaux sont très émouvants. Leur marginalité contraste avec certains personnages bien plus terre à terre qui n’ont que faire des mots et des figures de styles si chers aux deux amis.

Un court récit qui ravira les amateurs de douceur. Pas d’intrigues trépidantes. Pas de suspense à couper le souffle. Juste…une belle histoire. Juste ça 😉

 

 

Publicités

Auteur : labibliothequedecelineblog

Passionnée, je partage mes lectures avec vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s