Les primates de Park Avenue – Wednesday Martin

Titre : Les primates de Park Avenue

Auteur : Wednesday Martin

Edition : 10 X 18

Genre : Littérature étrangère

Date de sortie : 21/06/2018

Présentation

Wednesday Martin débarque de son Midwest natal dans l’Upper East Side, le quartier le plus huppé de Manhattan, avec son mari et ses deux enfants. Le rêve se transforme rapidement en cauchemar. Wednesday est sur le territoire des primates les plus riches de la planète. Une enclave hostile peuplée de femmes au foyer surdiplômées, glamour, mariées à des patrons de fonds spéculatifs et totalement dévouées à la réussite de leur progéniture. Armée d’un calepin et d’un crayon, Wednesday Martin consigne, à la manière de la célèbre primatologue Jane Goodall, les rites, les mœurs, les contradictions et les peurs de ces mères richissimes en quête obsessionnelle de perfection.

Auteur 

Résultat d’images pour wadnesday martin

Wednesday Martin est née et a grandi dans le Michigan. Anthropologue, elle écrit pour Harper’s Bazaar, le Huffington Post et le New York Times – dans lequel elle a fait polémique en révélant l’existence du  » bonus d’épouse « .

Mon avis

Ceci n’est pas une fiction !

Bienvenue dans l’Upper East Side. Après avoir vécu dans le Michigan, Wednesday Martin, anthropologue, décide de s’installer à New York. Ce n’est qu’après quelques années passées dans la ville qui ne dort jamais que son mari et elle rejoignent le quartier chic de l’Upper East Side et y fondent une famille. L’anthropologue va mêler vit personnelle et vit professionnelle lorsqu’elle prend la décision de s’immiscer dans LE groupe de femmes qui régit le quartier le plus huppé de la ville et de les étudier : les mamans de l’Upper East Side.

Mais qui sont-elles ces femmes parfaites ? Elles s’habillent en 34, sont toujours tirées à quatre épingles et vous regardent de haut. De très haut si vous n’êtes pas des leurs. Leurs préoccupations, apparences mises à part : leurs têtes blondes pour qui elles recherchent les meilleures écoles privées, les amis les plus  » prestigieux  » ( on parle bien de petits bonshommes ou de demoiselles d’un mètre environ…) et organisent des fêtes d’anniversaire à plusieurs milliers d’euros. Elles se rejoignent à Aspen l’hiver, dans les Hamptons l’été, organisent tout au long de l’année des galas de charité entre deux séances shopping et gym.

Pression pression pression !!! Du matin au soir puis du soir au matin. Pour supporter ce rythme d’enfer les anxiolytiques et les verres de vin sont leurs meilleurs alliés.

L’Upper East Side y est décrit par l’auteure comme complètement aberrant pour quiconque n’y vit pas. Nous sommes dans un autre monde. Celui de la frivolité, de l’apparence et des priorités qui pour la plupart des gens qui peuplent notre monde n’en sont pas.

De prime abord du moins. Car Wednesday Martin établit des parallèles entre cet univers hors normes et…les premiers hommes et peuples dits primitifs. Une lecture intéressante. Bien plus profonde qu’on pourrait le croire dans lequel le lecteur aperçoit les failles de cette population peu ordinaire où les femmes et les hommes se côtoient finalement assez peu. Sauf lorsque les intérêts convergent. Les femmes y sont redoutables, apparaissent souvent impitoyables. Jusqu’à ce que l’adversité les unisse.

 

Publicités

Auteur : labibliothequedecelineblog

Passionnée, je partage mes lectures avec vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s