Rêves de garçons – Laura Kasischke

Titre : Rêves de garçons

Auteur : Laura Kasischke

Editeur : Le livre de poche

Genre : Littérature étrangère

Date de sortie : 29/04/2009

Présentation

A la fin des années 1970, trois pom-pom girls quittent leur camp de vacances à bord d’une Mustang décapotable dans l’espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar. Rêves de garçons est une plongée au cœur d’un univers adolescent dépeint avec une justesse sans égale. Une fois de plus, Laura Kasischke s’attache à détourner avec beaucoup de férocité certains clichés de l’Amérique contemporaine et nous laisse, jusqu’à la révélation finale, dans l’imminence de la catastrophe.

L’autrice

Résultat d’images pour laura kasischke

Ecrivain originaire du Michigan, Laura Kasischke est souvent comparée à Joyce Carol Oates pour sa critique vénéneuse de la société américaine. Surtout célèbre aux Etats-Unis pour ses poèmes, publiés dans de nombreuses revues, elle a remporté le Hopwood Awards et la bourse MacDowell, ainsi que d’autres récompenses littéraires. Son premier roman, Suspicious River, est paru en 1996. En France, les romans de Laura Kasischke sont publiés chez Christian Bourgois. Laura Kasischke enseigne l’art du roman à Ann Arbor et vit toujours dans le Michigan.

Mon avis 

Mon premier roman de l’écrivaine. Je voulais commencer par Esprit d’hiver mais je suis tombée sur celui-ci dans un vide grenier et la quatrième de couverture m’a attirée.

Alors, qu’est-ce que j’en pense. J’avoue qu’une fois le livre refermé, je n’ai pas su dire si j’ai aimé ou pas cette histoire. Ce bouquin me laisse une impression plutôt mitigée. Le point positif, c’est que je n’ai jamais eu l’intention d’interrompre ma lecture. Le côté négatif, c’est qu’une fois celle-ci achevée, le « grand » twist final a eu son petit effet sur moi mais Laura Kasischke aurait dû en rester là. Le dix-septième chapitre, à mes yeux, est de trop. Enfin, cette toute dernière tournure que prennent les événements ne m’a pas plu. J’ai relu à deux fois les deux dernières phrases afin d’être sûre de ne pas avoir mal interprété une fin ! Ce serait le comble : comprendre un livre de travers.

Dans Rêves de garçons, ce n’est pas tant l’histoire qui prime. L’intérêt réside sans conteste dans la morale. Le camp de pom pom girls, l’ambiance vacances d’été entre ados dans la nature américaine peut-être assez séduisante en somme si elle est bien narrée, ce qui est le cas ici, mais ce n’est pas le point névralgique. Non non, bien sûr que non. Ce n’est pas non plus, les petits moments intimes que ces jeunes gens vivent dans les bois. Nous ne sommes pas dans une romance. Ah ça non…Par contre, ce à quoi à donne lieu cette parade  » amoureuse  » a toute son importance.

Les dommages collatéraux d’actes à première vue sans conséquences. Sans conséquences dramatiques du moins. Et ce à quoi tout un chacun est prêt pour se protéger et assurer son avenir. L’esprit calculateur de l’humain et ce, dès très jeune. Voilà ce que j’y ai lu dans cet opus à l’apparente légèreté. Apparente….

Un thème intéressant qui aurait mérité d’être, à mon sens, quelque peu approfondi. On reste en surface. Et moi, je suis un peu restée sur ma faim.

Publicités

Auteur : labibliothequedecelineblog

Passionnée, je partage mes lectures avec vous !

8 réflexions sur « Rêves de garçons – Laura Kasischke »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s