Isabelle, l’après-midi – Douglas Kennedy

Titre : Isabelle, l’après-midi

Auteur : Douglas Kennedy

Editeur : Belfond

Genre : Littérature américaine

Date de sortie : 04/06/2020

Présentation

Après La Symphonie du hasard, Douglas Kennedy nous offre une œuvre sensuelle, délicate, nostalgique, sur les amours contrariées, le destin que l’on se forge et les regrets qui peuvent jalonner l’existence. C’est aussi sa déclaration d’amour à Paris, ville de tous les possibles et de toutes les réinventions.
Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie.

Paris, début des années 1970.
Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, et a tout quitté pour assouvir ses fantasmes de la Ville Lumière ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse et… mariée.

Entre Sam et Isabelle, c’est le coup de foudre.

Commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert les portes d’une autre vie mais est-elle prête à tout lui sacrifier ? La passion saura-t-elle résister au quotidien, aux épreuves et au temps qui passe ?

Auteur

Douglas Kennedy, né le 1ᵉʳ janvier 1955 à New York, est un écrivain américain qui décrit de manière très acerbe certains aspects des États-Unis d’Amérique. Il dénonce notamment leur puritanisme religieux.

Mon avis

douglas kennedy

douglas kennedy 2

Je suis une lectrice de Douglas Kennedy depuis de nombreuses années. J’ai d’ailleurs eu la chance de le rencontrer à trois reprises et d’assister à une conférence qu’il avait donnée à Marseille, à la bibliothèque de l’Alcazar lors de la sortie de son essai : Toutes ces grandes questions sans réponse. Je suis sortie émerveillée par son discours et sa philosophie de vie.

J’ai d’abord cru, à la lecture des premières pages, que Isabelle, l’après-midi serait un roman d’amour. Ma préférence littéraire ne va pas vers ce genre. Puis, très vite, j’ai compris qu’il s’agissait de tout à fait autre chose. L’amour n’étant qu’un aspect du livre. Bien présent, certes. Au cœur de l’histoire. Comme dans la vie. Comme dans celle de Samuel et d’Isabelle. L’amour. L’amour qui doit lutter contre la vie et ses tourments. La vie et ses obligations. La vie et ses choix. Doit-on faire confiance en son destin et se laisser guider par lui ? Au contraire, faut-il prendre les choses en mains ? Oui mais, voilà, l’existence n’est pas si simple. Il y a ce que l’on veut. Ce que l’on croit vouloir. Ce que l’on veut lorsqu’on ne l’a pas et ce que l’on ne veut plus lorsqu’on est sur le point de l’avoir. Il est question de convenances, d’apparences, de carrière, de famille. De choix de vie. Et de culpabilité, un thème cher à l’auteur ! 😉

Entre New York ( tout d’abord Boston) puis Paris, Samuel nous livre trente ans d’une vie tumultueuse qui commença par un séjour dans la capitale française suite à une envie d’étudiant bien américaine : celle de découvrir l’Europe. Il découvrit aussi Isabelle. Il apprit au fil du temps que le vernis de la vie est bien fragile.

J’ai ressenti un coup de cœur pour le protagoniste. Solitaire, malgré tout, cultivé, voyageur, plein de ressources tout en restant très humain. Très new yorkais je dirais, dans la mesure où rien ne lui semble hors de portée.

Quant au décor : les pérégrinations culturelles à Paris et à New York : un régal !
J’ai vu tant de choses dans ce livre que je referme la tête emplie de tout un tas de réflexions

Je conclurai en paraphrasant François Busnel : ce livre est  » Une comédie humaine américaine « .

Auteur : labibliothequedecelineblog

Passionnée, je partage mes lectures avec vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :