Le dessus de ma PAL – Avril 2018

Je ne vais pas vous dire que je vous présente ma PAL du mois d’avril ou même d’avril et de mai car en ce moment je manque de temps et je ne sais pas trop si je pourrais en accorder beaucoup à la lecture.

En tout cas, voici les livres que j’ai très envie de découvrir et qui sont au-dessus de ma PAL :

  • La disparition de Stéphanie Mailer / Joël Dicker

La Disparition de Stephanie Mailer

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration. Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses.
Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer? Qu’a-t-elle découvert?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?

  • Contre toute attente / Linwood Barclay

Contre toute attente

Les affaires de Glen Garber allant mal, il a pour seul réconfort sa femme Sheila et leur fillette Kelly. Un soir, Sheila meurt dans un accident de voiture, ivre. Pourtant, elle ne buvait jamais. Quand une voisine est à son tour retrouvée morte dans des circonstances troubles, le doute n’est plus possible : leur paisible banlieue cache une réalité bien plus sombre. Glen réalise alors que la mort de Sheila était tout sauf un accident et qu’il devient urgent de mettre Kelly à l’abri.

  • Promenade du crime / Peter Guttridge

Promenade du crime

Juillet 2009. Brighton, villégiature haute en couleur du sud de
l’Angleterre, est une capitale du crime où s’affrontent familles
locales et mafi as venues d’Europe de l’Est. La police cerne une
maison où se terre un dangereux criminel. Mais, en quelques
secondes, sans que rien n’ait pu le laisser pressentir, l’opération
tourne au carnage, provoquant une émeute dans la ville. Robert
Watts, chef de la police, se voit contraint de démissionner tandis
que les offi ciers ayant participé au raid sont retrouvés morts,
un à un.
Watts a-t-il été piégé ? Qui avait intérêt à le faire tomber ? Quels
sont les liens entre le gouvernement et la pègre locale ? Alors
que l’enquête est rapidement enterrée et que les hommes de
la police gardent obstinément le silence, un dossier ressurgit,
portant sur la disparition, dans les années 1930, d’une jeune
femme dont le corps démembré avait été retrouvé disséminé
dans des malles. Cette affaire criminelle va s’avérer coïncider
étrangement avec les événements du présent.
Sur fond de corruption et de luttes d’influence, Peter Guttridge
nous fait plonger dans un monde où une ligne étroite sépare la
vie étincelante d’une caste de viveurs et les bas-fonds d’une ville
où quiconque peut disparaître à jamais.

  • Yeruldelger / Ian Manook

Yeruldelgger

Rude journée pour le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen. A l’aube, il apprend que trois Chinois ont été découpés au cutter dans une usine près d’Oulan-Bator. Quelques heures plus tard, dans la steppe, il déterre le cadavre d’une fillette aux boucles blondes agrippée à son tricycle rose. Il y avait la Suède de Mankell, l’Islande d’Indridason, l’Ecosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Manook !

  • La liste de nos interdits / Koethi Zan

La Liste de nos interdits

Sarah et Jennifer ont tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers. Énuméré tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr. Aucun imprévu ne devait pouvoir les surprendre. Mais un soir, elles enfreignent la première règle. Elles prennent un taxi. Dès lors, le cauchemar n’aura plus de fin.

  • La cabane des pendus / Gordon Ferris

La Cabane des pendus

1946. Douglas Brodie, ancien policier, est rentré de la guerre depuis quelques mois lorsqu’il reçoit un appel de Hugh Donovan, un ami d’enfance qu’il croyait mort au combat : condamné pour le viol et le meurtre d’un petit garçon, il va être pendu dans quatre semaines. Afin de prouver l’innocence de Hugh, Brodie replonge dans le décor poisseux de leur enfance et la misère de la banlieue de Glasgow. Il se trouve une alliée de choix en l’avocate de Hugh, Samantha Campbell, mais le temps presse, et ni le gang local ni la police ne semblent vouloir leur faciliter la tâche.

  • Sans faille / Valentin Musso

Sans faille par Musso

Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d’un week-end. Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu’il l’a laissé croire? Le groupe s’égare, d’anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu’au drame. Impensable. Imprévisible ? C’est du moins ce qu’il croient, au début…Connaît-on vraiment ses amis ? Le nouveau roman de Valentin Musso nous plonge au cœur d’une histoire vertigineuse et fascinante.

  • Meurtres rituels à Imbala / Parker Bilal

Meurtres rituels à Imbaba

2001. Les foules d’Imbaba sont en émoi : des adolescents de ce quartier populaire du Caire ont été tués dans des circonstances troublantes. Le pouvoir tente de faire accuser les coptes. Meera, employée copte d’une agence de voyages, est assassinée en pleine rue. Makana, ex-policier soudanais reconverti en détective privé, découvre en enquêtant une nouvelle facette de la corruption en Égypte.

  • Le plus bel endroit du monde est ici / Francesc Mirales – Care Santos

Le plus bel endroit du monde est ici

Iris a 36 ans et des idées noires plein la tête : ses parents viennent de disparaître dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. L’intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d’un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel Italien porteur d’une promesse : le bonheur.

Avons-nous des livres en commun ? Des conseils ?

 

Publicités

Ma PAL du mois de février 2018

Janvier touche à sa fin. Alors que je suis en pleine lecture de Captive de Margaret Atwood, j’ai déjà plus ou moins pensé à ma PAL de février. Si vous connaissez un peu mes habitudes de lectures, vous savez que je me prépare toutes les fins de mois, dans les grandes lignes, ma PAL pour le mois suivant. J’y ajoute ensuite, au fil du mois en cours, des BD, des livres jeunesse, des nouvelles… Bref, mes découvertes lors de mes visites en librairie.

Voici ma PAL  » fixe » de février :

  • 4321 de Paul Auster, un de mes auteurs préférés. Le tour dernier de l’auteur après sept ans sans publication. Autant vous dire que je suis plus qu’impatiente. 1000 pages environ pour mon plus grand bonheur ! 😉

4 3 2 1

Le premier roman de Paul Auster en sept ans. Une architecture narrative inédite. Une expérience de lecture inoubliable.
Un roman-kaléidoscope où un personnage, Ferguson, incarne toutes les figures du destin protéiforme que le monde et l’Amérique des années 1950 furent susceptibles de proposer à l’individu, de l’enfance à l’entrée dans l’âge adulte. Tout en restant fidèle aux obsessions littéraires qui sont les siennes, Paul Auster, avec cet ambitieux et ample nouveau roman, renouvelle et détourne brillamment le genre du roman initiatique en le confrontant à l’Histoire du XXe siècle.

  • La beauté des jours de Claudie Gallay. Le dernier également de l’auteure que j’ai eu la chance de rencontrer à Aix-en-Provence le 26 janvier. Je vous en parle dans mon article :

https://labibliothequedecelineblog.wordpress.com/2018/01/27/rencontre-avec-claudie-gallay/

La Beauté des jours

Jeanne a tout pour connaître un bonheur tranquille : deux filles étudiantes, un mari attentionné, une amie fidèle, un boulot stable. Passionnée par Marina Abramovic, l’artiste-performeuse célèbre pour avoir, dans son travail, mis en jeu son existence et ses amours, Jeanne n’aime pas moins les surprises, l’inattendu. Cet été – là, le hasard se glisse — et elle-même l’invite — dans son quotidien… Un roman lumineux et tendre sur la force libératrice de l’art. Et sur la beauté de l’imprévisible.

  • Le retour de Robert Goddart. Un auteur que j’ai rencontré en octobre 2017 lors du festival du polar de Villeneuve les Avignon

https://labibliothequedecelineblog.wordpress.com/2017/11/20/festival-du-polar-villeneuve-lez-avignon/

Le Retour

Cornouailles, 1981. Chris Napier revient pour la première fois depuis des années à Tredower House, le domaine familial, acquis entre les deux guerres par son grand-oncle Joshua, pour assister au mariage de sa nièce. Au beau milieu de la cérémonie, Nick Lanyon, l’ami d’enfance de Chris, fait irruption et annonce, à la surprise de tous, que son père, Michael Lanyon, exécuté pour avoir commandité le meurtre de Joshua en 1947, était innocent. Il en a la preuve. Le lendemain, on retrouve Nick pendu. Par fidélité envers son ami, et pour dissiper des silences et des zones d’ombre qui depuis trop longtemps hantent sa famille, Chris décide de faire la lumière sur l’assassinat de son grand-oncle. Mais il y a des secrets qu’il est parfois bon de laisser en sommeil et Chris est loin de se douter des dangers qu’il encourt en exposant ainsi la légende familiale à la lumière de la vérité.

  • Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan. Un roman qui me tente depuis bien longtemps. J’ai eu un véritable coup de cœur pour D’après une histoire vraie et je compte bien me plonger peu à peu dans les écrits de cette auteure qui a su me toucher si profondément.

Rien ne s'oppose à la nuit - Grand prix des Lectrices de Elle 2012

Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. D. de V.

  • Derrière les portes de B. A. PARIS. Encore un livre qui me tente depuis des lustres…Enfin, il n’est pas si vieux que ça 😉 J’ai commencé par le second de l’auteure en fait Défaillances sortie il y a peu.

Derrière les portes

Jack et Grace ont tout pour eux. Le charme, l’amour, l’aisance financière, une superbe maison. Lui, avocat brillant, elle, maîtresse de maison idéale. Le bonheur. Du moins, en apparence. Pourquoi ne voit-on jamais Grace sans son mari  ?
Nous avons tous dans notre entourage un couple comme celui qu’ils forment, le genre de duo qui fait rêver. Et pourtant, parfois, un mariage parfait cache un men­songe parfait.
Et vous, connaissez-vous vraiment vos amis ?

  • Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Mirales et Care Santos. Un livre que j’ai beaucoup vu passer sur les réseaux sociaux. Les commentaires et le fait d’être tombée dessus lors d’une de mes nombreuses visites en librairie font qu’il est aujourd’hui dans ma PAL.

Le plus bel endroit du monde est ici

Iris a 36 ans et des idées noires plein la tête : ses parents viennent de disparaître dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d’un café auquel elle n’avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. L’intérieur est plus intrigant encore, comme sorti d’un rêve. Tout y semble magique, à commencer par Luca, bel Italien porteur d’une promesse : le bonheur.

  • La littérature pour quoi faire ? D’Antoine Compagnon. Une curiosité suscitée en déambulant dans les rayons.

La littérature, pour quoi faire ?

Auprès de la question théorique ou historique traditionnelle  : «  Qu’est-ce que la littérature  ?  », se pose avec plus d’urgence aujourd’hui une question critique et politique  : «  Que peut la littérature  ?  »
Quelle valeur la société et la culture contemporaines attribuent-elles à la littérature  ? Quelle utilité  ? Quel rôle  ? «  Ma confiance en l’avenir de la littérature, déclarait Italo Calvino, repose sur la certitude qu’il y a des choses que seule la littérature peut nous donner.  » Ce credo sera-t-il encore le nôtre  ?
Dans cette leçon inaugurale prononcée le 30 novembre 2006, le titulaire de la chaire «  Littérature française, moderne et contemporaine  : histoire, critique, théorie  » du Collège de France nous donne tous les éléments pour le découvrir.

 

Voilà donc pour ma PAL  » fixe ». Je vous retrouve à la fin du mois de février pour vous présenter mon bilan lecture définitif. Quels livres jeunesse, BD et autres se seront ajoutés ? Cela dépendra de…tas de choses !!!

Et vous, à quoi ressemble votre PAL de février ? Avons-nous des lectures en commun ?

 

Ma PAL de janvier 2018

C’est avec un peu de retard que je vous présente ma PAL du mois. A ce jour, j’ai déjà lu Défaillances de B.A.PARIS que j’ai beaucoup aimé. Ma chronique est disponible sur le blog.

Voici les heureux élus du mois que je ne lirai pas forcément dans l’ordre dans lequel je vous les présente. Un peu de spontanéité tout de même 😉 Il s’agit de huit romans de ma PAL car, ouiiii, j’ai décidé de faire descendre cette pile qui montait bien trop haut ! Des livres que j’ai achetés, d’autres qui m’ont été offerts ou envoyer par une ME. Ce mois-ci c’est mon partenariat avec les éditions Marivole que je mets à l’honneur et que je remercie pour sa confiance.

En ce qui concerne les bandes dessinées et livres de littérature jeunesse, le choix se fera au fil de mes déambulations en librairie…

  • Défaillances de B.A.PARIS

Défaillances

Tout a commencé cette nuit-là, dans la forêt. Cassandra ne s’est pas arrêtée pour proposer son aide à la conductrice de la voiture immobilisée sur le bord de la chaussée, en plein orage. Lorsqu’elle apprend le lendemain que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité. Et les coups de fil anonymes qu’elle reçoit désormais chez elle ravivent son angoisse. Elle en est persuadée : quelqu’un l’a vue, ce soir-là. Quelqu’un qui continue de l’observer. Quelqu’un qui pourrait bien être l’assassin. Pourtant ni son mari, ni sa meilleure amie ne prennent ses craintes au sérieux. Et alors que Cass elle-même commence à douter face à ses trous de mémoire de plus en plus fréquents, ses angoisses se transforment en terreur.

  • Mentor de Lee Matthew Goldberg

Mentor

Tout semble sourire à Kyle Broder, jeune éditeur dans une grande maison d’édition new-yorkaise. Lorsque Kyle est contacté par William Lansing, son professeur à l’université, il est ravi et décide de présenter son mentor à sa petite amie, Jamie. À cette occasion, William propose à Kyle le manuscrit d’un texte sur lequel il travaille depuis de nombreuses années.
D’abord enchanté à l’idée de le publier, Kyle est rapidement choqué par la perversité du récit, qu’il abandonne après en avoir lu quelques pages. Mais lorsqu’il en refuse la publication, William entreprend de ruiner la vie de son éditeur, s’en prenant successivement à son chat, sa copine et son auteur vedette.
Kyle est alors obligé de se replonger dans le roman de William, Devil’s Hopyard, et découvre que le livre fait sinistrement écho à l’histoire de la disparition non élucidée de sa petite amie à l’université. Et qu’il ressemble cruellement à la confession d’un criminel.

  • Montmartre ensorcelé d’Alexis Boucot

Montmartre ensorcelé : Une aventure de Joane Per

Le coeur de Montmartre et ses personnages hauts en couleur, le boulevard de Clichy et ses cabarets, la Belle Epoque de l’insouciance et du divertissement, celui du vieux Paris de 1900 qui vit les sursauts du progrès, du modernisme et de l’urbanisation. C’est aussi le décor pittoresque du maquis que traversent les besogneux, les artistes et les rôdeurs du soir. Quant aux enfants de cette histoire, ils aspirent à la liberté et à l’aventure hors de l’orphelinat. La magie apparaît au coin de la rue comme une échappatoire à leur mauvaise fortune. Elle les mène au mystérieux château des Brouillards puis dans les sinistres catacombes. Le surnaturel fait irruption dans un récit à suspense truffé de rebondissements. L’auteur restitue ici une époque de la vie parisienne à la frontière de l’étrange et du merveilleux, un genre qui n’est pas sans rappeler celui de la fantasy urbaine.

  • La servante écarlate de Margaret Atwood

La Servante écarlate

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred,  » servante écarlate  » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, diffusée sous le titre original The Handmaid’s Tale, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.

  • Entre Ciel et Lou de Lorraine Fouchet

Entre ciel et Lou

Bretagne. Jo prévoit de profiter d’une joyeuse retraite sur l’île de Groix. Mais la deuxième vie qu’il imaginait au côté de sa bien-aimée, il devra l’inventer seul. Son épouse est partie avant lui, en lui lançant un ultime défi : celui d’insuffler le bonheur dans le cœur de leurs enfants. Il n’a d’autre choix que d’honorer Lou, sa mémoire et ses vœux. Entre un fils sur la défensive et une fille cabossée par l’amour, la mission s’avère difficile mais réserve son lot d’heureuses surprises – car il n’est jamais trop tard pour renouer. En famille, on rit, on pleure, on s’engueule et, surtout, on s’aime !

  • Vertige de Franck Thilliez

Vertige

Un homme se réveille au fond d’un gouffre, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres.
Qui les a emmenés là ? Pourquoi ?

  • Et vous avez eu beau temps de Philippe Delerm

Et vous avez eu beau temps ?

Est-on sûr de la bienveillance apparente qui entoure la traditionnelle question de fin d’été :  » Et… vous avez eu beau temps ?  » Surtout quand notre teint pâlichon trahit sans nul doute quinze jours de pluie à Gérardmer…
Aux malotrus qui nous prennent de court avec leur  » On peut peut-être se tutoyer ? « , qu’est-il permis de répondre vraiment ?
À la ville comme au village, Philippe Delerm écoute et regarde la comédie humaine, pour glaner toutes ces petites phrases faussement ordinaires, et révéler ce qu’elles cachent de perfidie ou d’hypocrisie. Mais en y glissant également quelques-unes plus douces, Delerm laisse éclater son talent et sa drôlerie dans ce livre qui compte certainement parmi ses meilleurs.

  • Captive de Margaret Atwood

Captive

1873. Grace Marks, seize ans, est condamnée à la réclusion à perpétuité pour le double meurtre de son jeune employeur et de sa gouvernante. Victime sous emprise ou monstre en jupons ? Face à l’échec des rapports psychiatriques, le Docteur Jordan s’empare du dossier, bien décidé à la sortir de son amnésie. Mais pourquoi lui cache-t-elle les troublants rêves qui hantent ses nuits ?

Inspiré d’un sanglant fait divers qui a bouleversé le Canada du XIXe siècle, Margaret Atwood nous offre un roman baroque où le mensonge et la vérité se jouent sans fin du lecteur. Captive est aujourd’hui adapté en série TV.

Et vous, à quoi ressemble votre PAL du mois ? Dites-moi tout, je suis curieuse !

Ma PAL du mois de septembre 2017

Au programme ce mois-ci : auteurs édités, autoédités, littérature jeunesse, thriller, contemporain, steampunk…Un beau mois en perspective !!!

Et vous, avez-vous établi votre PAL de septembre ?

  • Le quart d’heure de gloire de Maridelle, ma lecture en cours.

Le quart d'heure de gloire

Entre son récent chômage et sa femme qui délaisse le foyer, Patrick a vécu des jours meilleurs. Les malheurs s’enchainent quand son ancienne maitresse refait surface et que sa fille cachée tente de percer dans la télé-réalité. Patrick peut-il échapper à l’exposition brutale qui l’attend ?
Le Quart d’heure de gloire, c’est surtout une histoire de couple, de sa naissance dans les années 80 à aujourd’hui, en passant par de nombreuses turbulences. C’est aussi une histoire de famille où les secrets explosifs sont légitimement cachés, et amènent à des choix, à des trajectoires lourds de conséquences… Tout le monde est-il prêt à connaitre son quart d’heure de gloire ?

  • Mycroft Holmes de Kareem Abdul-Jaabar, lecture qui était prévue pour le mois d’août mais je n’ai pas eu suffisamment de temps…

Mycroft Holmes

Tout juste sorti de Cambridge, Mycroft Holmes commence déjà à se faire un nom au sein du gouvernement. Ce diplomate des plus britanniques entretient des liens forts avec la lointaine île de Trinité, où est né son meilleur ami Cyrus Douglas et a grandi Georgiana Sutton, sa fiancée. Lorsque des rumeurs courent autour de mystérieuses disparitions à Trinité, d’étranges empreintes dans le sable et d’esprits attirant à la mort des enfants retrouvés vidés de leur sang, le trio se retrouve pris dans un tissu de sombres secrets qui se révèlent de plus en plus dangereux…

  • D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan, acheté dans une des nombreuses bouquineries que compte la ville (ou le village?!) de Becherel.

D'après une histoire vraie (Littérature française)

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.»

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

  • L’enfant retrouvé de l’Abbaye d’Anne-Marie Cadot Colin, acheté à la boutique du Mont-Saint Michel cet été. Je sens que les écrits de cette auteure vont beaucoup me plaire (Merlin, La chanson de Roland, Lancelot du lac…)

L'enfant trouvée de l'abbaye (Historique)

« Le jour de ses quinze ans, Frêne apprend l’étourdissante vérité : elle n’est pas la demoiselle de bonne famille qu’elle croyait être ! Pas de nom, pas de fortune, pas d’avenir… Elle n’est qu’une enfant trouvée, et n’aura jamais la vie dont elle rêve. Saura-t-elle même un jour d’où elle vient ? Il le faut. Car le jeune comte dont elle est amoureuse ne pourra jamais épouser une orpheline sans lignée ! Mais enfermée dans l’abbaye où elle a grandi, comment peut-elle trouver les réponses à ses questions ? Il ne lui reste qu’une chose à faire : s’enfuir, et percer enfin le secret de ses origines. « .

  • Contrecoup de Rachel Cusk, acheté également à Becherel. Une auteure que dont j’aime beaucoup les sujets de réflexion.

Contrecoup

 » Mon mari et moi nous sommes séparés il y a peu, et en quelques semaines, la vie que nous avions construite a été brisée, tel un puzzle réduit à un tas de pièces aux formes irrégulières.  » Ni confession impudique ni fiction pure, ce texte lucide et percutant est l’histoire d’une femme, écrivain, mère de deux filles, qui observe ses propres réactions au lendemain de son divorce. Recréant des instants quotidiens ou nourrissant sa réflexion de mythes littéraires, Rachel Cusk analyse le retentissement profond de la séparation. Elle vise juste lorsqu’elle décrit la famille moderne, soumise non plus à Dieu ou à l’économie mais à la sacro-sainte valeur de l’amour

  • Une vita pas si dolce de Mélanie Taquet, idée « volée » à un membre de mon groupe « Voyage littéraire ». Katia, c’est toi 😉

Une Vita pas si Dolce

Quand Nina s’envole pour l’Italie sur un coup de tête, elle frappe à la porte de La Dolce Vita, un Bed & Breakfast tenu par Hannah, sa meilleure amie de fac.
Mais les retrouvailles des deux femmes ne sont pas à la hauteur de leurs espérances : Hannah est aux prises avec sa sorcière de belle-mère et ses problèmes de couple ; quant à Nina, elle refuse d’expliquer les raisons de sa venue et semble fuir la réalité, préférant se laisser distraire par les délices florentins au bras de Marco, un Napolitain pensionnaire du B&B.
Pourquoi Nina a-t-elle quitté la France aussi subitement ? Quels secrets tente-t-elle de dissimuler ?
Sous le soleil de Florence, les parts d’ombre et de lumière de chacun se révèlent tour à tour.

  • Ne la réveillez pas d’Angelina Delcroix, après avoir lu la chronique de Katia Roumy dans Encore un livre

Ne la réveillez pas

Le lieutenant Philippe Donelli et l’adjudante Joy Morel sont appelés le même jour sur des affaires d’homicides codés. Pourtant, mille kilomètres les séparent…  Commence alors une course contre la montre pour stopper l’hémorragie de cadavres. La particularité du tueur : s’insinuer dans l’esprit de ses adversaires au point de réveiller en eux une confusion psychique frôlant dangereusement la folie.  Intelligence sadique, modes opératoires troublants et variés : la lucidité des enquêteurs va être sérieusement entravée. Et si leur pire ennemi n’était pas le tueur…

  • Les chroniques de Lily Miller, tome 4 : Secrets de Ness E.H, une série que je suis depuis un petit moment écrite par une auteure autoéditée très sympathique !

Les Chroniques de Lily Miller Tome IV: Secrets

Après les conséquences dramatiques de la fusillade du cimetière, les filles n’ont pas le choix et doivent refaire surface.
Elles découvriront le pire secret de Lily qui pourrait bien être la cause de tout ce qui leur arrive.

  • L’enjeu de Wendall Utroi, un auteur que j’ai découvert avec Wanda

L'ENJEU

Élisabeth, femme sensible, se réveille droguée et à moitié nue dans un entrepôt en ruine, froid et humide. Elle va y découvrir trois autres personnes : José, jeune caïd de banlieue, Mary infirmière et Karl militaire en retraite. Pourquoi eux ? Qui est derrière tout ça ? Comment sont-ils arrivés là ? Mais surtout dans quel but ? Prisonnière de cet endroit et de ses peurs, elle va devoir trouver des réponses.

 

Ma PAL du mois d’Août 2017

Depuis peu, je programme mes lectures du mois. Au début, je n’y croyais pas trop car, je préfère tout de même garder un peu de spontanéité dans mes choix mais je dois dire que d’une manière générale, je respecte cette programmation.

Je partage avec vous mon mois d’Août livresque composé de sept titres. J’en rajouterais d’autres par la suite si le temps me permet de lire davantage.

  • Le blog ou la vie ? de Sophie De Villenoisy

Le blog ou la vie ?

À 14 ans, Léa a une vie de rêve : dans son blog, elle raconte sa vie de mannequin vedette, son quotidien avec une maman styliste et un père galeriste branché ! Elle vit dans un subliiime appartement à Paris, capitale de la mode ! Elle croule sous les sollicitations et les invitations aux défilés de mode ! Elle a de nombreux « friends », ses fans, ainsi que tous ses « followers ». Bref tout va pour le mieux pour Léa, excepté… que tout ça, c’est du pipeau ! Car Léa a une légère tendance à enjoliver sa vie. Bon, ok, elle est complètement mytho ! Mais ça intéresse qui une mère qui tient un pressing et un père poissonnier ? Franchement, dans le genre glamour, on repassera ! Et si Léa habite une capitale, c’est Agen, la capitale du pruneau ! Rien de reluisant, donc…Alors Léa n’hésite pas à ré-écrire sa vie, au stylo rose de préférence et avec beaucoup de paillettes, quitte à prendre des risques, parfois inconsidérés

  • PhonePlay de Morgane Bicail

PhonePlay

La révélation française de Wattpad !
Un soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange :  » Devine qui je suis et je serai à toi.  »
L’ occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques.
Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?

  • Crime à Paris

Crime à Paris

Paris au XXI siècle.
Les univers des personnages se croisent dans un roman à suspense où se mêlent drames et quotidien. Une réception semble avoir été le théâtre d’une rencontre fatale entre la victime et un de ses invités. Mais lorsque sa collègue est, elle aussi, retrouvée sauvagement exécutée d’une balle dans la tête, le doute est permis. Et qui a tué ces jeunes femmes dont le corps est affreusement mutilé ?

  • Le secret de Pembrooke Park

Le Secret de Pembrooke Park

Booklist Abigail Foster s’inquiète pour l’avenir de sa famille depuis qu’elle est ruinée jusqu’à ce qu’un étrange notaire leur propose d’emménager dans un grand manoir abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle sont accueillis à Pembrooke Park par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, une pièce secrète renfermerait un trésor… Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore la nature des dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l’amour qu’elle recherche depuis toujours…

  • Mycroft Holmes de Kareem Abdul-Jabbar

Mycroft Holmes

Tout juste sorti de Cambridge, Mycroft Holmes commence déjà à se faire un nom au sein du gouvernement. Ce diplomate des plus britanniques entretient des liens forts avec la lointaine île de Trinité, où est né son meilleur ami Cyrus Douglas et a grandi Georgiana Sutton, sa fiancée. Lorsque des rumeurs courent autour de mystérieuses disparitions à Trinité, d’étranges empreintes dans le sable et d’esprits attirant à la mort des enfants retrouvés vidés de leur sang, le trio se retrouve pris dans un tissu de sombres secrets qui se révèlent de plus en plus dangereux…
Kareem Abdul-Jabbar est un holmésien colossal : ancien basketteur culminant à 2,18 mètres, il est toujours détenteur du record du plus grand nombre de points marqués en carrière et fait office d’ambassadeur culturel auprès de la présidence des États-Unis. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et passionné de l’univers d’Arthur Conan Doyle.

  • Dans l’ombre d’Arnaldur Indridason

Dans l'ombre

Un représentant de commerce est retrouvé dans un petit appartement de Reykjavik, tué d’une balle de Colt et le front marqué d’un « SS’ en lettres de sang. Rapidement les soupçons portent sur les soldats étrangers qui grouillent dans la ville en cet été 1941.
Deux jeunes gens sont chargés des investigations : Flovent, le seul enquêteur de la police criminelle d’Islande, ex-stagiaire à Scotland Yard, et Thorson, l’Islandais né au Canada, désigné comme enquêteur par les militaires parce qu’il est bilingue.

L’afflux des soldats britanniques et américains bouleverse cette île de pêcheurs et d’agriculteurs qui évolue rapidement vers la modernité. Les femmes s’émancipent. Les nazis, malgré la dissolution de leur parti, n’ont pas renoncé à trouver des traces de leurs mythes et de la pureté aryenne dans l’île. Par ailleurs on attend en secret la visite d’un grand homme.

Les multiples rebondissements de l’enquête dressent un tableau passionnant de l’Islande de la « Situation’, cette occupation de jeunes soldats qui sèment le trouble parmi la population féminine. Ils révèlent aussi des enquêteurs tenaces, méprisés par les autorités militaires mais déterminés à ne pas se laisser imposer des coupables attendus.
Dans ce roman prenant et addictif, le lecteur est aussi fasciné par le monde qu’incarnent les personnages que par l’intrigue, imprévisible.

  • Le quart d’heure de gloire de Maridelle

Le quart d'heure de gloire

Entre son récent chômage et sa femme qui délaisse le foyer, Patrick a vécu des jours meilleurs. Les malheurs s’enchainent quand son ancienne maitresse refait surface et que sa fille cachée tente de percer dans la télé-réalité. Patrick peut il échapper à l’exposition brutale qui l’attend ? Comment a t-il fait pour en arriver là ? Il retrace alors sa vie, entre ses choix, ses secrets légitimement cachés, qui sont aujourd’hui prêts à exploser pour atteindre le fameux quart d’heure de gloire.

De bons moments de lecture en perspective 🙂

Et vous, avez-vous déjà constitué votre PAL du mois d’Août ?

 

Ma PAL du mois de juillet 2017

Deuxième mois que j’essaie de me constituer une PAL. Je n’aimais pas vraiment cette façon de lire car je la trouvais trop contraignante. Eh bien en fait, pas tant que ça. Je m’explique : c’est tout simple. Je m’y tiens quand je le souhaite et je ne m’y tiens pas…quand je le souhaite aussi 😉

Plus sérieusement, j’ai bien respecté celle du mois dernier. Néanmoins, j’ai vu trop grand ! Beaucoup trop grand ! En ce moment, je lis beaucoup moins donc ce mois-ci, je vais tenir compte de cette baisse de régime.

Voici donc le début de ma PAL du mois :

  • Les chroniques de Lily Miller, Tome 3  : Traquées de Ness E. H
  • Agatha Raisin enquête, Tome 5 : Pour le meilleur et pour le pire de MC Beaton
  • Agatha Raisin enquête, Tome 6 : Vancances tous risques de MC Beaton
  • N’y descendez jamais de Fabrice Liegeois
  • Block 46 de Johana Gustawsson
  • Le lagon noir d’Arnaldur Indridason
  • Charade de Laurent Loison
  • Brooklyn Paradis, Saison 1 de Chris Simon

Si je parviens à terminer ces huit ouvrages, ensuite j’improviserais.

 

 

Planifier, c’est bien mais tout de même, je veux laisser un peu de place aux envies du moment !!!

Et vous, avez-vous une PAL ce mois-ci ?

Ma PAL de juin 2017

Je fais rarement des projets lectures mais ce mois-ci, j’ai des envies bien particulières. Du coup, je vous présente ma PAL que, normalement je devrais suivre… Du moins dans les grandes lignes.

  • Les filles de Roanoke d’Amy Engel, commencé en mai

Les filles de Roanoke

Dans cette petite ville du Kansas, tout le monde envie les filles Roanoke. Elles sont belles, jeunes et riches. Elles vivent avec leurs grands-parents dans le domaine familial, au milieu des champs de blé. Leur vie semble douce. Mais il y a quelque chose de pourri au royaume des Roanoke. Camilla, Penelope, Eleanor, toutes les filles de la lignée ont connu des fins tragiques. Quand sa cousine Allegra disparaît à son tour, Lane se lance à sa recherche, sans se douter qu’elle va déterrer les plus noirs des secrets de famille. Plongée étouffante dans un huis-clos familial, Les Filles de Roanoke est un véritable page-turner atmosphérique et haletant. Amy Engel aborde avec talent le poids des non-dits et le poison insidieux de l’inceste, dans la lignée des romans gothiques contemporains de Joyce Carol Oates.

  •  Le dernier titre de Solène Bakowski qui devrait sortir le 15 juin. Je n’en dis pas plus…
  • Agatha Raisin tome 3 de M.C Beaton

Agatha Raisin enquête, Tome 3 : Pas de pot pour la jardinière

De retour dans les Cotswolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d’une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu’amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s’annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s’incline pas avant d’avoir combattu (quitte à se livrer à l’une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) ! C’est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n’était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale…

  • Agatha Raisin tome 4 de M.C Beaton

Agatha Raisin enquête, Tome 4 : Randonnée mortelle

Après un séjour de six mois à Londres, Agatha retrouve enfin ses chères Cotswolds -et le non moins cher James Lacey. Même si le retour au bercail de son entreprenante voisine ne donne pas l’impression d’enthousiasmer particulièrement le célibataire le plus convoité de Carsely. Heureusement, Agatha est très vite happée par son sport favori : la résolution d’affaires criminelles. Comme le meurtre d’une certaine Jessica, qui militait pour le droit de passage de son club de randonneurs dans les propriétés privées des environs. Les pistes ne manquent pas : plusieurs membres du club et quelques propriétaires terriens avaient peut-être de bonnes raisons de souhaiter sa disparition. Mais la piste d’un tueur se perd aussi facilement que la tête ou… la vie !

  • Agatha Raisn tome 5 de M.C Beaton

Agatha Raisin enquête, Tome 5 : Pour le meilleur et pour le pire

Agatha Raisin se marie enfin ! Pour le meilleur et surtout… pour le pire. Incroyable mais vrai : James Lacey, le célibataire le plus convoité des Cotswolds, a cédé au charme de sa voisine, la pétillante quinqua Agatha Raisin ! Hélas, le conte de fées est de courte durée : au moment où les tourtereaux s’apprêtent à dire  » oui « , Jimmy, l’ex-mari d’Agatha, surgit en pleine cérémonie… Furieux de découvrir que sa future femme est déjà unie à un autre, James abandonne Agatha, désespérée, au pied de l’autel. Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort au fond d’un fossé. Suspect n°1, le couple Agatha-James se reforme le temps d’une enquête pour laver leur réputation et faire la lumière sur cette affaire. Avec plus de 200 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l’héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ?

  • Agatha Raisin tome 6 de M.C Beaton

Agatha Raisin enquête, Tome 6 : Vacances tous risques

Lune de miel à Chypre : Agatha Raisin compte les morts… God damned ! Voilà que James Lacey, le charmant voisin d’Agatha Raisin, a disparu ! Renonçant à lui passer la bague au doigt, comme il le lui avait promis. C’est mal connaître Agatha. Délaissant son village des Cotswolds pour Chypre, où James et elle avaient prévu de célébrer leur lune de miel, elle part sur les traces de l’élu de son coeur, bien décidée à lui remettre la main dessus ! Mais à peine l’a-t-elle retrouvé, pas le temps de s’expliquer : une touriste britannique est tuée sous leurs yeux. Fidèle à sa réputation, Agatha se lance dans l’enquête, quitte à laisser filer James, las de ses excentricités…

Vous trouvez sans doute que ça fait beaucoup d’Agatha Raisin…je me sens d’humeur joyeuse en ce moment avec l’été qui arrive alors…Pourquoi pas… Si je me lasse, je reporterai au mois suivant.

  • Nous rêvions juste de liberté

Nous revions juste de liberté

«Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté.» Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher. Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Loevenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté.

  • Les chroniques de Lily Miller de Ness E. H

Les Chroniques de Lily Miller Tome III: Traquées

Ely, Béa et Summer sont plus que jamais en danger, elles vont entrevoir une vérité qu’elles n’auraient jamais imaginée…

  • N’y descendez jamais de Fabrice Liegeois

N'y descendez jamais ! L'intégrale

Un parcours initiatique dans l’univers new-yorkais d’un quartier : Harlem… Un invraisemblable destin sur soixante dix ans d’Histoire. Une vie retracée mais au-delà de ce récit, découvrez une facette de la peur, celle à laquelle vous n’êtes pas préparés. Celle-là même qui se cache loin, par là-bas, quelque-part dans les recoins de votre âme et venez l’affronter au travers de cette vie qui ne vous quittera alors plus jamais

  • Un des trois titres d’Arnaldur Indridason que je n’ai pas lu.

Opération Napoléon

L’avion s’écrase dans le blizzard. Très vite, la glace du Vatnajökull l’engloutit. À l’intérieur, agents américains et officiers allemands ont compris. Ils vont mourir gelés, emportant avec eux l’un des plus lourds secrets du xxe siècle. Quand l’avion reparaît cinquante ans plus tard, il menace de faire de nouvelles victimes. Car le silence des morts s’achète parfois au prix de celui des vivants…

Le Lagon noir

Le lagon bleu était un petit paradis avant qu’on y trouve un cadavre. Un ingénieur de la base américaine qui serait tombé d’un avion. Dans l’atmosphère de la guerre froide, la police s’intéresse à de mystérieux vols effectués entre le Groenland et l’Islande. En parallèle, l’inspecteur Erlendur enquête sur une jeune fille disparue sur le chemin de l’école quarante ans plus tôt, à l’époque où la modernité arrivait clandestinement en Islande, portée par les disques de rock et les jeans venus de la base américaine…

Dans l'ombre

Un représentant de commerce est retrouvé dans un petit appartement de Reykjavik, tué d’une balle de Colt et le front marqué d’un « SS’ en lettres de sang. Rapidement les soupçons portent sur les soldats étrangers qui grouillent dans la ville en cet été 1941.
Deux jeunes gens sont chargés des investigations : Flovent, le seul enquêteur de la police criminelle d’Islande, ex-stagiaire à Scotland Yard, et Thorson, l’Islandais né au Canada, désigné comme enquêteur par les militaires parce qu’il est bilingue.
L’afflux des soldats britanniques et américains bouleverse cette île de pêcheurs et d’agriculteurs qui évolue rapidement vers la modernité. Les femmes s’émancipent. Les nazis, malgré la dissolution de leur parti, n’ont pas renoncé à trouver des traces de leurs mythes et de la pureté aryenne dans l’île. Par ailleurs on attend en secret la visite d’un grand homme.
Les multiples rebondissements de l’enquête dressent un tableau passionnant de l’Islande de la « Situation’, cette occupation de jeunes soldats qui sèment le trouble parmi la population féminine. Ils révèlent aussi des enquêteurs tenaces, méprisés par les autorités militaires mais déterminés à ne pas se laisser imposer des coupables attendus.
Dans ce roman prenant et addictif, le lecteur est aussi fasciné par le monde qu’incarnent les personnages que par l’intrigue, imprévisible.

 

Et puis…au feeling…

Et vous, avez-vous déjà constitué votre PAL de juin ou bien laissez-vous le hasard choisir pour vous ?