Pourquoi Tokyo ? / Agathe Parmentier

Titre : Pourquoi Tokyo ?

Auteur : Agathe Parmentier

Genre : Récit de voyages

Editeur : Pocket

Date de sortie : 25/01/2018

Présentation

Quel est le point commun entre un sac Chanel et des céphalopodes séchés ? Combien de parapluies sont nécessaires pour se protéger d’un typhon ? Et vous, remerciez-vous suffisamment vos toilettes ?
Fuyant la routine parisienne, Agathe Parmentier débarque au Japon en 2014 avec une valise et beaucoup de questions. Elle s’installe à Tokyo dans une chambre de 9 m² et enchaîne les petits boulots, alternant cours de français et figuration à la télévision japonaise. Entre cigales électriques, vendeuses-mouettes et cafards mutants, elle raconte la ville aussi fascinante que déroutante, ses habitants et son quotidien de Française curieuse mais distanciée, maladroite mais respectueuse.

Auteur

Résultat d’images pour agathe parmentier

Après des études de droit et de sciences politiques à Paris, Agathe Parmentier se lance dans la presse où elle devient chroniqueuse sous le nom d’Ismène de Beauvoir. Sous ce pseudonyme, elle a publié un document sur la génération Y, Contre-culture confiture (éditions FYP, 2013). Elle part vivre en 2014 à Tokyo et en rapporte un passionnant récit de voyage, Pourquoi Tokyo ? (Au Diable Vauvert, 2016). Paraît en 2017 chez le même éditeur son premier roman, Calme comme une bombe.

Mon avis

J’aime beaucoup les récits de voyages. Bon, pas étonnant. Mes deux passions sont la littérature et les voyages… Je disais donc que j’aimais beaucoup ce type d’ouvrages. Alors, pas ceux qui sont truffés de détails géographiques mais davantage d’épisodes sociologiques. J’en raffole ! Je suis très curieuse des civilisations étrangères. Plus le quotidien y est dépeint, plus ma curiosité est titillée et plus je passe un bon moment ! Je ferme les yeux et en quelques secondes seulement, je suis transportée. Destination ailleurs. Ma destination préférée !

Ce que j’apprécie également énormément dans ce type d’ouvrage, c’est l’ironie qui en ressort. Rares sont ceux qui en sont dépourvus. Cet aspect fait partie intégrante du style. Et pour cause, la solitude, parfois même la détresse, j’oserais dire, rend l’auteur-narrateur plutôt sarcastique. Pourquoi Tokyo ne fait pas exception à cette règle. Agathe Parmentier ne manque pas de pointer du doigt les paradoxes, nombreux, que compte la ville. Entre modernité et traditions. Entre brouhaha et sérénité. Tant de codes décortiqués. Tant d’habitudes narrées. La culture nippone peut paraître parfois bien complexe à quiconque la méconnait. Cette complexité a vivement suscité mon intérêt. Je regrette néanmoins le fait que l’auteure soit, à mon sens, un peu restée en surface. Mais comme elle le dit, difficile de percer le mystère qui entoure cette culture lorsqu’on est  gaijin (étranger). Elle n’a donc pu que relater ce qu’elle a réussi à décrypter. On en apprend beaucoup sur un peu tout. La nourriture, les différents quartiers de la ville, les sorties, les relations hommes-femmes, le respect des traditions, les SDF…

J’ai passé un bon moment en compagnie de cette française qui a décidé de vivre de façon un peu précaire pendant un an afin d’avoir l’opportunité de découvrir une nouvelle culture. Des cours de français, d’anglais, des expériences en tant que figurantes…Un vent de liberté souffle sur Tokyo.

Un joli voyage au pays du Soleil Levant.

 

Publicités