Contre toute attente de Linwood Barclay

Titre : Contre toute attente

Auteur : Linwood Barclay

Genre : Thriller / Policier

Editeur : J’ai lu (anciennement Belfond)

Date de sortie : 26/02/2014 (anciennement le 07/02/2013)

Présentation

Les affaires de Glen Garber allant mal, il a pour seul réconfort sa femme Sheila et leur fillette Kelly. Un soir, Sheila meurt dans un accident de voiture, ivre. Pourtant, elle ne buvait jamais. Quand une voisine est à son tour retrouvée morte dans des circonstances troubles, le doute n’est plus possible : leur paisible banlieue cache une réalité bien plus sombre. Glen réalise alors que la mort de Sheila était tout sauf un accident et qu’il devient urgent de mettre Kelly à l’abri.

Auteur

Linwood Barclay

Linwood Barclay vit à Toronto, au Canada. En tête des ventes en Angleterre mais aussi en Allemagne, traduit dans une dizaine de langues, Linwood Barclay s’affirme comme un auteur majeur de la littérature policière.

Mon avis

Mon premier Linwood Barclay. J’ai entendu beaucoup de bien de cet auteur c’est donc tout naturellement que j’ai voulu le découvrir.

Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, la suite du livre s’est lue…toute seule ou presque mais je n’ai pas été complètement happée par l’intrigue. Il m’a manqué quelque chose. Je ne saurais dire quoi exactement. Je vais donc mettre en avant les côtés positifs du livre qui ne manquent pas même si, à mes yeux, le résultat final est bon mais sans plus.

Certains éléments qui, à première vue, apparaissent anodins ont par la suite toute leur importance. De ce fait, je reconnais le minutieux puzzle que l’auteur construit. C’est plutôt bien ficelé. De plus, j’ai trouvé intéressant le fond de crise économique évoqué. L’auteur démontre avec justesse la façon dont certains ont pu s’enliser dans des prêts impossibles à rembourser. Les cartes de crédit s’ajoutent dangereusement et poussent à la surconsommation. Les personnages de Contre toute attente se retrouvent dans des situations cauchemardesques qui les poussent à commettre des actes parfois irréparables afin de sauver leur peau. Mais comme nul ne l’ignore, ce n’est pas LA solution…Des secrets, des magouilles, une économie parallèle, des personnes dénuées de toute moralité. La petite ville de Milford devient le théâtre de crimes. Les habitants peuvent-ils être lavés de tout soupçon ? Tous ? On se regarde. On se suspecte. Jusqu’à la dernière page ou presque.

Mon petit coup de cœur va au narrateur, Glen Garber, que j’ai trouvé fort sympathique. J’ai trouvé les autres personnages bien moins travaillés. Dommage…Par exemple, Kelly, la fille de Glen apparaît comme bien trop mature pour une petite fille de huit ans. Ses paroles résonnent souvent comme celles d’une adulte, ce qui ne gagne pas en crédibilité…

Un livre distrayant qui ne me marquera pas plus que ça. J’essaierai d’en lire un autre afin de ne pas rester sur cette note quelque peu mitigée. Des conseils pour une prochaine lecture de l’auteur ?

 

 

Publicités