Gros sur le cœur – Carène Ponte

Titre : Gros sur le cœur

Auteur : Carène Ponte

Editeur : Michel Lafon

Genre : Littérature jeunesse / Roman français

Date de sortie : 15/11/2018

Présentation

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

Auteur 

Afficher l’image source

Lauréate du prix e-crire aufeminin, Carène Ponte est aussi l’auteure du blog Des mots et moi. Après sa dernière comédie romantique, Avec des si et des Peut-être, elle revient avec un roman jeunesse inspiré de sa propre expérience.

Mon avis 

Quelle belle histoire !

C’est officiel : après la lecture de Avec des Si et des Peut-être, je suis sous le charme de la plume de Carène Ponte. Aucun doute là-dessus.  J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture.

Une fois le livre refermé, je ne peux m’empêcher de penser à toutes ses Mélissa. A toutes ses jeunes filles qui sont victimes de harcèlement scolaire. A ce qui devient un jeu pour certains, un cauchemar pour d’autres. A ces personnes méchantes et manipulatrices qui se réjouissent de répandre le mal autour d’elles. A ces êtres sensibles et fragiles qui sont leurs boucs émissaires.

Mélissa est la gentillesse incarnée. Elle accepte les coups bas, les insultes et les humiliations quasi quotidiennement au lycée. Morgane, Julie et Justin agrémentent leurs journées en s’en prenant à la jeune fille qui supporte leurs méchancetés, sans un mot, en courbant l’échine. Mais enfin Mélissa, quand vas-tu réagir ? Combien d’humiliations vas-tu encore vivre avant de mettre un terme à cet enfer ? J’ai eu tellement de peine pour elle ! J’ai vécu les mots de l’auteur. Chacun d’entre eux.  Car ils sont beaux, simples et criants de vérité !

Heureusement, la protagoniste est bien entourée. De Camille, sa meilleure amie, mais aussi de l’adorable Greg et de sa mère, même si les relations entre elles ne sont pas toujours faciles. Si la méchanceté est inévitable, cette histoire déborde aussi d’amour ! Les gens qui l’aiment sont là pour la soutenir et c’est vraiment magnifique à lire !!!

Ne te laisse pas faire Mélissa !!! Ne vous laissez pas faire les Mélissa !!! Croyez en vous ! Vous n’avez rien à envier aux autres. Surtout pas à des êtres qui ont besoin d’écraser les autres pour exister. Vous valez bien mieux qu’eux !!!

Je me répète : une trèèèès belle lecture sur ce qui est devenu un fléau pour notre nouvelle génération. A mettre entre toutes les mains !!! D’urgence !!!

 

 

 

Publicités

La face cachée de Margo – John Green

Titre : La face cachée de Margo

Auteur : John Green

Edition : Gallimard

Genre : Littérature adolescente – Littérature étrangère

Date de sortie : 2009

Présentation

Margo Roth Speigelman, le nom qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors, forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, un soir, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle a laissés derrière elle ?

Auteur

Description de cette image, également commentée ci-après

John Green est né en 1977 à Indianapolis, où il vit toujours. À l’âge de vingt-cinq ans il écrit son premier roman, «Qui es-tu Alaska ?», et remporte le prestigieux M. L. Printz Award du meilleur livre pour adolescents. Il crée en 2007 avec son frère Hank une chaine de vidéos en ligne «Vlogbrothers » qui est l’une des plus populaire de l’histoire du Net. En 2008 sort «La face cachée de Margo», qui a figuré dans la liste des best-sellers du New York Times et obtient le prix Edgar Award du meilleur roman pour jeunes adultes. «La face cachée de Margo» a été porté à l’écran en 2015. Son cinquième roman, «Nos étoiles contraires», paraît en 2012 et devient immédiatement un best-seller international, adapté au cinéma. Le célèbre «Time magazine» sélectionne John Green dans sa liste des « personnes les plus influentes du monde».

Mon avis 

Retour sur une ancienne lecture qui m’avait beaucoup émue et dont j’ai envie de vous faire part aujourd’hui.

Le caractère impétueux de Margo, sa fougue et sa personnalité hors du commun, alors qu’à cet âge là les adolescents cherchent plutôt à se ressembler, fait de ce livre un très bon moment de lecture gravé dans ma mémoire et dans mon cœur.

Margo, c’est cette jeune fille qui disparaît sans laisser de traces. Seulement quelques indices…Car toute fuite contient une once d’envie d’être retrouvé. Car c’est parfois par l’absence que le regard se pose enfin longuement sur soi. Si son entourage est habitué à ses fugues à répétition, celles-ci n’en restent pas moins inquiétantes.

Margo l’indomptable dont l’oxygène est la liberté. Margo l’électron libre qui ne suit aucune des règles qu’on lui dicte. Margo, cette jeune fille si attachante car tellement différente. Margo qui fascine. Hypnotise. Margo qui a beaucoup de chance d’avoir des amis fidèles.

Une plume agréable. Des mots simples qui vont droit au cœur. Parce que des Margo il y en a des tas. Malheureusement, elles n’assument pas toutes si bien leurs envies. Leurs besoins.

Un livre à mettre entre toutes les mains adolescentes. Mais pas seulement.

A toutes les Margo.

 

20 ans… de Claire Bertin

Titre : 20 ans…

Auteur : Claire Bertin

Genre : Littérature sentimentale / Young adult

Edition : Autoédition

Date : 04/03/2018

Présentation

Elles ont 20 ans et leur vie d’adultes commence. Quelles routes Clara, Emilie et Vanessa choisiront-elles de suivre ?
Trois personnalités et trois destins liés les uns aux autres.
Des voyages, des fous-rires et, surtout, de l’amour…
Partagez leur voyage initiatique à l’aube de l’âge adulte et plongez dans leurs aventures !

Auteure

Claire  BERTIN

Claire Bertin est née en 1984. Maman de trois enfants, elle a commencé à écrire pour s’évader un peu. Puis, elle s’est prise au jeu et a réalisé qu’elle prenait autant de plaisir à écrire qu’à lire. L’écriture de son premier roman 20 ans a duré sept mois.

Mon avis

Tout d’abord, je voudrais remercier l’auteure pour ce SP.

Le temps d’un instant, j’ai retrouvé mes 20 ans. Les études, l’amitié, les peines de cœur…

J’ai fait la connaissance de jeunes filles qui m’ont rappelé mes jeunes années non pas sans une certaine nostalgie. Clara, Emilie et Vanessa traversent certaines épreuves qui à l’instant T paraissent insurmontables alors que d’autres sont justes extraordinaires. Pour celles et ceux qui ont dépassé cette période de leur vie, je pense que vous comprenez aisément ce à quoi je fais allusion…

On oscille en un rien de temps entre difficultés et allégresse, entre humour et émotion. Parfois, j’ai souri face aux maladresses de jeunesse des protagonistes. Face à la naïveté de la vingtaine. D’autres fois, certaines de leurs actions, au contraire, m’ont donné un petit pincement au cœur. Toutefois, la bonne humeur finit toujours par l’emporter. Un vent d’espoir s’empare du lecteur.

Si les personnages principaux ont eu toute ma sympathie, certains des personnages secondaires dont je tairai volontairement l’identité m’ont fait pester ! Et pourtant…Ce qui est ici de la fiction s’avère être très proche de la réalité. Malheureusement !

Au fil des pages, j’ai partagé leurs joies et leurs peines à travers une plume agréable qui néanmoins, n’a pas su me transporter à cent pour cent. Si j’ai pris plaisir à suivre le parcours de ces jeunes femmes, si j’ai aimé voyager avec elle en Chine puis au Pérou ( je me suis demandé si l’auteure avait visité les pays auxquels elle fait référence ou bien si elle est extrêmement bien documentée), j’ai parfois trouvé quelques longueurs au texte même si généralement, j’aime les détails  » touristiques ».

Des descriptions trop nombreuses rompent la fluidité générale. Je pense que l’histoire aurait gagné à être un peu élaguée. Dommage ! Car les péripéties restent nombreuses et les événements s’enchaînent.

Une histoire fraîche, un feel good que je classerais dans le Young adult.

 

 

 

 

Night School de C. J Daugherty

Titre : Night School ( Night school, Héritage, Rupture, Résistance, Fin de partie)

Auteur : C. J. Daugherty

Genre : Young Adult

Edition : R. jeunes adultes

Date de sortie :  Du 10/05/2012 au 11/06/2015

Présentation du premier tome

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre toute attente, Allie s y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète Night School, dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

Auteur

Ancien écrivain politique, journaliste criminel et d’investigation, C.J. Daugherty est aussi l’auteur de guides de voyage sur l’Irlande, l’Angleterre et la France. Bien qu’elle ait quitté le monde du reportage policier depuis plusieurs années, elle n’a jamais perdu sa fascination pour ce qui motive certains à perpétrer des actes atroces, ainsi que pour ceux qui font tout pour les en empêcher. La série Night School, qui comprendra cinq tomes, est le fruit de cette fascination

Mon avis général sur la série

J’ai découvert cette série de livres un peu par hasard il y a plus d’un an. Elle m’a été, un jour, conseillée par une de mes élèves. Ce qu’elle m’en a dit a attisé ma curiosité et du coup, je me suis précipitée chez mon libraire. A partir du moment où j’ai ouvert le premier tome, je n’ai pas pu m’arrêter ! J’ai été littéralement happée par l’ambiance qui se dégage de l’école privé Cimmeria et très touchée par l’héroïne, Allie, cette ado rebelle qui se sent complètement perdue, persuadée que toutes les personnes qui l’entourent : ses camarades, ses professeurs et ses parents lui mentent. La paranoïa a alors envahi la jeune fille et les spéculations sur la vérité, à n’en plus finir, m’ont tenue en haleine un bon bout de temps. L’auteure nous manipule délicieusement et pour notre plus grand plaisir, on sombre avec le personnage. C’est captivant, mystérieux et on aime ça !

Les débuts étaient donc très prometteurs. Puis, tel un soufflé, c’est retombé. Je ne saurais dire à quel moment précisément. Sans doute lorsque tous les éléments ont été posés et que le lecteur a commencé à tourner un peu en rond. Les innombrables longueurs n’y sont en effet pas étrangères. Des passages entiers m’ont paru extrêmement longs et complètement inutiles. L’histoire a piétiné sur des pages et des pages. J’avançais dans les tomes et pourtant, l’histoire elle, ne bougeait pas d’un pouce. Alors, me demanderez-vous, pourquoi est-ce que j’ai continué ? Eh bien parce qu’il fallait absolument que je sache ! Cette série de bouquins à laquelle je trouvais pourtant tant de « défauts » ne m’a pas lâchée !

Mensonges, trahisons, amour, secrets, délation…mais aussi des thèmes plus sombres tels que l’insécurité qui conduit parfois jusqu’à la mort ou encore les complots à l’échelle internationale. Les élèves se déchirent au sein de la très select école privée et les conséquences sont dramatiques.

La galerie de personnages très différents les uns des autres est sans contexte un atout majeur dans cette série qui, je pense, saura séduire les ados : le public visé, puisqu’elle m’a tenue éveillée de nombreuses soirées alors que…je ne suis plus une adolescente depuis…déjà longtemps !

Un bémol néanmoins pour la fin qui manque un cruellement de crédibilité. C’est trop…facile, ce qui est regrettable car l’histoire est bien écrite. Finir sur cette touche laisse un petit goût amer.

Un avis mitigé donc pour une série addictive mais qui présente quelques failles.